Phase de cadrage

  • Connaissance des exigences légales
  • Amélioration de la qualité des données d'EIE en axant les efforts scientifiques et l'analyse sur les enjeux importants, et les principaux problèmes soulevés par le projet
  • Intégration des enjeux environnementaux dès le début du processus de planification
  • Réduction de la possibilité d'omettre des enjeux importants
  • Réduction de l'ampleur et du coût de l’EIE
  • Diminution des risques de retard et de conflits susceptibles d'apparaître, en impliquant les parties prenantes dans une démarche participative et constructive dès le début de l'EIE

Phase de réalisation de l’EIE

  • Réduction des coûts du projet à long terme
  • Meilleure conception du projet et meilleure sélection de son site d'implantation
  • Réduction des atteintes à l'environnement
  • Meilleure intégration du projet dans son contexte environnemental et social
  • Acceptation accrue du projet par le public et les principales parties prenantes
  • Prise de décisions plus éclairées et responsables
  • Responsabilité et transparence accrues pendant le processus de développement du projet
  • Anticipation des problèmes futurs

Phase de participation du public

  • Recueil d’informations sur les connaissances locales et traditionnelles sur la zone d'étude du projet et ses impacts
  • Meilleure compréhension des préoccupations du public et réponse, et information des gens sur les décisions qui ont été prises
  • Considération des intérêts et attentes des parties concernées
  • Prise de décisions plus adaptées et consensuelles
  • Renforcement de l’intégration sociale du projet

Phase de surveillance et de suivi

  • Connaissance des impacts réels du projet, de l’efficacité des mesures d’atténuation ou correctives et le fonctionnement du programme de suivi
  • Confirmation sur la validité des informations fournies de l’EIE exécutée avant la réalisation du projet
  • Elimination ou réduction de la gravité des impacts négatifs du projet sur l’environnement et des ressources naturelles au niveau de son site d’implantation par la mise en œuvre des mesures d’atténuation prévues dans le plan de gestion environnementale du projet
  • Mise en confiance des parties prenantes en cas de respect des engagements environnementaux
  • Optimisation des avantages et amélioration de l'acceptabilité globale du projet sur le plan environnemental Rappel sur les obligations environnementales stipulées dans le cahier des charges du projet en cas de manquement

Audit de fermeture

  • Identification et élimination des passifs environnementaux du projet
  • Meilleure évaluation des changements dûs à la réalisation du projet sur le plan environnemental
  • Valorisation des acquis pour les projets futurs