Accueil
AddThis Social Bookmark Button

OFFICE NATIONAL POUR L'ENVIRONNEMENT
PGEDS Projet Nickel Ambatovy PDF Imprimer Envoyer
Écrit par HRA   
Vendredi, 16 Août 2013 16:44
AddThis Social Bookmark Button

Plan de Gestion Environnementale et de Développement Social du Projet Nickel Ambatovy {jcomments on}La mise en place, le démarrage et la réalisation d’un projet d’investissement ayant des impacts environnementaux nécessite une longue réflexion. Cette réflexion doit être menée de façon à ce que toutes les démarches soient accomplies, d’une part, dans le respect des normes aussi bien locales, nationales qu’internationales, ainsi que dans celui des lois et règlements en vigueur dans le pays d’implantation. Et d’autre part, en prenant en compte les conditions d’exécution du permis environnemental délivré ainsi que les meilleures pratiques de gestion. Il est, par ailleurs, important de considérer la politique même du projet relative à la gestion de l’environnement, de la santé-sécurité et du développement social.

Concernant particulièrement le projet Ambatovy, ce volet important s'inscrit dans le plan de gestion environnementale et de développement social (PGEDS) qui se décompose de la manière suivante:

Mise à jour le Mercredi, 21 Août 2013 12:59
Lire la suite... [PGEDS Projet Nickel Ambatovy]
 
Respect des normes environnementales et intégration sociale des projets à travers la MECIE PDF Imprimer Envoyer
Écrit par ONE   
Mercredi, 07 Août 2013 11:23
AddThis Social Bookmark Button

ONE
Respect des normes environnementales et intégration sociale des projets à travers la
mise en compatibilité des investissements avec l’environnement

Face au développement des activités économiques, des mesures de protection devront être mises en place afin de limiter, voire freiner les différentes pressions exercées sur le milieu naturel.
Une de ces mesures est la gestion environnementale à travers la réalisation d’une Etude d’Impact Environnemental ou EIE qui oblige les projets à tenir compte des enjeux liés au développement durable.
La démarche consiste, pour les entreprises, à prendre en compte les impacts sociaux et environnementaux de leurs activités afin d’adopter les meilleures pratiques possibles et à atténuer ainsi les impacts négatifs de leur projet; donc à contribuer à l’amélioration de la société et à la protection de l’environnement.
En effet, une étude d'impact sur l'environnement présente trois objectifs spécifiques :

  1. Connaître avec justesse et précision l’importance ou l’ampleur de l’impact sur l’environnement d’un projet ou programme.
  2. Réduire les conséquences néfastes de l’intervention (projet ou programme) par l’identification et la proposition des mesures d’atténuation.
  3. Être une composante importante pour mieux éclairer les décideurs dans le processus de décision politico‐sociale d’acceptation ou de rejet du projet

La réalisation d’une l’EIE s’appuie sur les principes fondamentaux du développement durable tels que le principe de prévention, le principe de précaution, le principe de pollueur-payeur, le principe d’ouverture et le principe d’assainissement.

Mise à jour le Mercredi, 07 Août 2013 13:40
Lire la suite... [Respect des normes environnementales et intégration sociale des projets à travers la MECIE]
 
Evolution de la couverture de forêts naturelles à Madagascar (2005-2010) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par HRA   
Samedi, 22 Juin 2013 00:00
AddThis Social Bookmark Button

Evolution de la couverture de forêts naturelles à Madagascar (2005-2010) {jcomments on}La bonne gestion des ressources forestières nationales ne peut se faire sans informations forestières complètes, fiables et à jour.

L’Office National pour l’Environnement (ONE), en étroite collaboration avec diverses institutions nationales, à savoir la Direction Générale des Forêts (DGF), le Foiben-Taosarintanin’i Madagasikara (FTM) et le Madagascar National Parks (MNP), a conduit une mise à jour de l’étude de l’évolution de la couverture forestière nationale sur la base du traitement des images satellitaires.

L’étude consiste en l’évaluation de l’évolution de la couverture de forêts naturelles à Madagascar entre 2005 et 2010.

icon Un rapport a été produit grâce à la contribution financière de Conservation International Foundation (CI) et Norwegian Agency for Development Cooperation (NORAD), Madagascar National Parks (MNP) et l’Office National pour l’Environnement (ONE).

Les principaux résultats et faits saillants de l’étude sont les suivants:

  • Le taux annuel de déforestation pour la période 2005-2010 est estimé à 0,4%. Ceci représente une baisse par rapport aux périodes précédentes car ce taux a été de 0,8% entre 1990 et 2000 et de 0,5% entre 2000-2005.
  • La couverture de forêt naturelle en 2010 a été évaluée à 9 220 040 ha.
  • Environ 36 000 ha de forêts naturelles sont perdus chaque année à Madagascar entre 2005 et 2010.
  • Les taux de déforestation régionaux les plus élevés ont été constatés dans les régions de Boeny et d'Atsimo Andrefana avec respectivement un taux de perte de 0,9% et 0,8% par an pour la période.
  • En termes de superficie déforestée, les régions d’Atsimo Andrefana et de Menabe sont les plus touchées en ayant perdu respectivement près de 66 000 ha et 26 000 ha entre les deux dates ; la moitié des superficies perdues se trouvent dans ces deux régions.
  • Les forêts de basse altitude situées à moins de 400 m sont plus touchées par la déforestation que les forêts de haute altitude, avec un taux de perte de 0,5 % par an.
  • Le taux de déforestation à l’intérieur des Aires Protégées (AP) gérées par le MNP a été de 0,2% par an, soit la moitié du taux national.
  • Les forêts épineuses et les forêts sèches restent plus menacées par rapport aux forêts humides.
  • Madagascar reste dans la catégorie des pays à fort taux de déforestation.
Cartes de l'évolution de la couverture forestière par région

Mise à jour le Vendredi, 16 Août 2013 15:57
 
Commentaires et suggestions de l’ONE relatifs à la mise à jour du document R-PP PDF Imprimer Envoyer
Écrit par ONE   
Lundi, 11 Février 2013 08:27
AddThis Social Bookmark Button

{jcomments on}

L’Office National pour l’Environnement tient à féliciter le Ministère de l’environnement et des forêts pour le travail effectué et aussi pour avoir affirmé son leadership et son engagement dans le pilotage et la coordination du processus  de préparation à la REDD+ à Madagascar en mettant en exergue dans la nouvelle version du document sa volonté de s’impliquer directement. Nos commentaires portent essentiellement sur trois points : (1) le processus de mise à jour, (2) l’arrangement institutionnel et (3) l’évaluation environnementale et sociale stratégique (EESS).

 

Mise à jour le Lundi, 11 Février 2013 08:51
Lire la suite... [Commentaires et suggestions de l’ONE relatifs à la mise à jour du document R-PP]
 
« DébutPrécédent123456SuivantFin »

Page 2 sur 6

Sondage

Pourquoi avez-vous choisi ce site ?
 

Identification






Mot de passe oublié ?
Identifiant oublié ?
Pas encore inscrit ? Créer un compte

.:: ONE : Office National pour l'Environnement : 2012 ::.