Accueil
AddThis Social Bookmark Button

OFFICE NATIONAL POUR L'ENVIRONNEMENT
Respect des normes environnementales et intégration sociale des projets à travers la MECIE PDF Imprimer Envoyer
Écrit par ONE   
Mercredi, 07 Août 2013 11:23
AddThis Social Bookmark Button

ONE
Respect des normes environnementales et intégration sociale des projets à travers la
mise en compatibilité des investissements avec l’environnement

Face au développement des activités économiques, des mesures de protection devront être mises en place afin de limiter, voire freiner les différentes pressions exercées sur le milieu naturel.
Une de ces mesures est la gestion environnementale à travers la réalisation d’une Etude d’Impact Environnemental ou EIE qui oblige les projets à tenir compte des enjeux liés au développement durable.
La démarche consiste, pour les entreprises, à prendre en compte les impacts sociaux et environnementaux de leurs activités afin d’adopter les meilleures pratiques possibles et à atténuer ainsi les impacts négatifs de leur projet; donc à contribuer à l’amélioration de la société et à la protection de l’environnement.
En effet, une étude d'impact sur l'environnement présente trois objectifs spécifiques :

  1. Connaître avec justesse et précision l’importance ou l’ampleur de l’impact sur l’environnement d’un projet ou programme.
  2. Réduire les conséquences néfastes de l’intervention (projet ou programme) par l’identification et la proposition des mesures d’atténuation.
  3. Être une composante importante pour mieux éclairer les décideurs dans le processus de décision politico‐sociale d’acceptation ou de rejet du projet

La réalisation d’une l’EIE s’appuie sur les principes fondamentaux du développement durable tels que le principe de prévention, le principe de précaution, le principe de pollueur-payeur, le principe d’ouverture et le principe d’assainissement.

Mise à jour le Mercredi, 07 Août 2013 13:40
 
Evolution de la couverture de forêts naturelles à Madagascar (2005-2010) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par HRA   
Samedi, 22 Juin 2013 00:00
AddThis Social Bookmark Button

Evolution de la couverture de forêts naturelles à Madagascar (2005-2010) La bonne gestion des ressources forestières nationales ne peut se faire sans informations forestières complètes, fiables et à jour.

L’Office National pour l’Environnement (ONE), en étroite collaboration avec diverses institutions nationales, à savoir la Direction Générale des Forêts (DGF), le Foiben-Taosarintanin’i Madagasikara (FTM) et le Madagascar National Parks (MNP), a conduit une mise à jour de l’étude de l’évolution de la couverture forestière nationale sur la base du traitement des images satellitaires.

L’étude consiste en l’évaluation de l’évolution de la couverture de forêts naturelles à Madagascar entre 2005 et 2010.

icon Un rapport a été produit grâce à la contribution financière de Conservation International Foundation (CI) et Norwegian Agency for Development Cooperation (NORAD), Madagascar National Parks (MNP) et l’Office National pour l’Environnement (ONE).

Les principaux résultats et faits saillants de l’étude sont les suivants:

  • Le taux annuel de déforestation pour la période 2005-2010 est estimé à 0,4%. Ceci représente une baisse par rapport aux périodes précédentes car ce taux a été de 0,8% entre 1990 et 2000 et de 0,5% entre 2000-2005.
  • La couverture de forêt naturelle en 2010 a été évaluée à 9 220 040 ha.
  • Environ 36 000 ha de forêts naturelles sont perdus chaque année à Madagascar entre 2005 et 2010.
  • Les taux de déforestation régionaux les plus élevés ont été constatés dans les régions de Boeny et d'Atsimo Andrefana avec respectivement un taux de perte de 0,9% et 0,8% par an pour la période.
  • En termes de superficie déforestée, les régions d’Atsimo Andrefana et de Menabe sont les plus touchées en ayant perdu respectivement près de 66 000 ha et 26 000 ha entre les deux dates ; la moitié des superficies perdues se trouvent dans ces deux régions.
  • Les forêts de basse altitude situées à moins de 400 m sont plus touchées par la déforestation que les forêts de haute altitude, avec un taux de perte de 0,5 % par an.
  • Le taux de déforestation à l’intérieur des Aires Protégées (AP) gérées par le MNP a été de 0,2% par an, soit la moitié du taux national.
  • Les forêts épineuses et les forêts sèches restent plus menacées par rapport aux forêts humides.
  • Madagascar reste dans la catégorie des pays à fort taux de déforestation.
Cartes de l'évolution de la couverture forestière par région

Mise à jour le Vendredi, 16 Août 2013 15:57
 
Evolution des composantes de l’environnement autour du Projet Ilménite de RTIT/QMM PDF Imprimer Envoyer
Écrit par ONE   
Jeudi, 13 Décembre 2012 08:48
AddThis Social Bookmark Button

L'exploitation de sable minéralisée par le QMM.SA à Tolagnaro est le premier grand projet sujet au Décret MECIE. Son envergure a nécessité l'application d'une stratégie de suivi spécifique au niveau régional et la mise en place d'un Comité de Suivi Environnemental Régional (CSER) au niveau même de la région Anôsy en 2006.

Diverses activités et manifestations sont prévues pour marquer la célébration des cinq années d'existence de ce Comité de Suivi Environnemental Régional (CSER) de la région Anôsy, entre autres, des communications radios et télévisées (spots radios, émissions radios et des plateaux télévisés animées par les différents membres du CSER, une restitution pour le public des résultats du suivi, une exposition / porte-ouverte sur les réalisations du CSER depuis sa création, une projection de film sur la vie du CSER et le suivi depuis 2006.

Le présent ouvrage présente le bilan de 5 années de suivi environnemental, les objectifs globaux de l’oeuvre consistent à:

  • Donner le bilan de la gestion environnemental du projet et proposer des recommandations pour améliorer encore plus la gestion de l’environnement par ce dernier,
  • Amener les décideurs au niveau des collectivités et de l’administration à prendre les bonnes décisions mais aussi appuyer la population à mieux gérer leur environnement social et leur environnement naturel, en phase et en cohérence avec les changements que ce projet est en train d’apporter sur les aspects physique, biologique et social de l’Environnement.
  • Intégrer les efforts de gestion de l’environnement du projet Ilménite dans le dynamique de développement des communes, de la Région et de la nation pour que ces dernières puissent comprendre et jouir pleinement des impacts positifs et avantages, direct et indirects, du projet minier ;
  • Faire comprendre que la présence du projet minier puisse créer directement ou indirectement une dynamique économique pouvant être soutenue durablement dans le long terme.
  • Fournir un d’un outil d’aide à la décision (OAD) tenant compte des réalités de chacune des communes concernées, permettant de programmer les actions afin d’obtenir le maximum d’efficacité et surtout d’adopter une attitude dynamique pour maîtriser, orienter et influer l’évolution dans le temps et l’espace.

 

 

Mise à jour le Vendredi, 14 Décembre 2012 14:12
 
Projet d'exploitation de fer Soalala par Wisco Guangxin Kam Wah Resources PDF Imprimer Envoyer
Écrit par ONE   
Lundi, 02 Juillet 2012 10:46
AddThis Social Bookmark Button

La Société Madagascar WISCO titulaire des permis miniers N° 37498 et 37499 va entamer l’étude d’Impact Environnemental de son projet d’exploitation de fer à Soalala.

Le Projet comprend différentes composantes :

  • Site minier
  • Parc d’éjection du sol, dynamitière, stockage de carburant, atelier de réparation mécanique, magasin général, zone d’administration etc.
  • Site à résidus miniers
  • Systèmes de convoyage du minerai enrichi
  • Utilisation des ressources
  • Réseau de routes et de voies d’accès (en collaboration avec le Ministère des Travaux Publics et les Régions)
  • Site portuaire et installations annexes
  • Approvisionnement en Energie (centrale thermique de 300 - 400 Mégawatts d’énergie électrique, combustible, transport et distribution)
  • Aménagement des villages pour les employés de Madagascar WISCO (pour le site portuaire, le site minier et les autres installations)

Conformément aux termes du décret MECIE, le Promoteur du Projet a soumis à l’ONE les Termes de références (TDRs) de l’Etude d’Impact Environnemental pour validation.

Dans ce cadre, une consultation du public et de toutes les parties prenantes, sera organisée par l’ONE sur ce site.

En vue d’un meilleur cadrage de l’Etude d’Impact Environnemental, l’ONE invite les différentes parties intéressées entre autres le public, les autorités locales, régionales voire nationales, les journalistes, les ONG œuvrant pour la préservation de l’environnement à émettre des observations et avis sur ces termes de références.

Pièce-jointe:
Téléchargez ce fichier (tdr_projet_fer_soalala_wisco.pdf)TDR Projet fer Soalala par Wisco[ ]264 Kb
Mise à jour le Mardi, 03 Juillet 2012 09:13
 
« DébutPrécédent1234567SuivantFin »

Page 4 sur 7

Sondage

Pourquoi avez-vous choisi ce site ?
 

Identification






Mot de passe oublié ?
Identifiant oublié ?
Pas encore inscrit ? Créer un compte

.:: ONE : Office National pour l'Environnement : 2012 ::.