Accueil Partenariats Atelier National de validation du R-PP
AddThis Social Bookmark Button

Atelier National de validation du R-PP PDF Imprimer Envoyer
Écrit par MR   
Mardi, 27 Juillet 2010 15:08
AddThis Social Bookmark Button

Atelier National de validation du R-PP

le mécanisme REDD (Réduction des Emissions dues à la Déforestation et de la Dégradation)

La Résidence, Antananarivo, Lundi 19 juillet 2010

Madagascar développe actuellement son dispositif de pérennisation et de renforcement de la conservation de ses ressources naturelles à travers le projet REDD (Réduction des Emissions dues à la Déforestation et la Dégradation).

Ce mécanisme REDD fait partie du Régime « post-Kyoto » et il a comme objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre provenant de la déforestation et de la dégradation forestière dans les pays en développement, tout en reconnaissant le rôle prépondérant des forêts dans les changements climatiques.


Aperçu des officiels

Madagascar souhaite être prêt aux mécanismes REDD à la fin 2013. En effet, le pays veut réduire de manière significative la déforestation, et souhaite maîtriser la dégradation forestière. La participation du public à la gestion de l’environnement est définie aussi bien dans la Constitution Malagasy que dans la Charte de l’Environnement de Madagascar.

Le document RPP ou Readiness Preparation Proposal est un ensemble de propositions d’activités et d’approches de ce que nous allons faire et comment allons-nous faire pour nous préparer à la REDD, c’est à dire pour avoir :

1.Une stratégie REDD

2.Un cadre de mise en œuvre de la stratégie

3.Un scénario de référence

4.Mécanisme fiable de suivi, de rapportage et de vérification des réductions d’émissions.

Afin d’intégrer le maximum des parties concernées par la déforestation et la dégradation dans la rédaction du R-PP, le Comité Technique ou CT-REDD, un groupe d’appui à la préparation de Madagascar aux mécanismes REDD, a décidé de conduire différentes séries de consultations.


Des directeurs régionaux de l'environnement et des forêts

Les premières séries concernent les consultations régionales dans 7 régions (Amoron’i Mania, Atsimo Andrefana, Alaotra Mangoro, Analanjirofo, Boeny, Menabe et SAVA). Ces consultations ont permis aux parties prenantes d’exprimer leurs points de vue, leurs préoccupations sur REDD et sur le RPP et de collecter leurs suggestions. 350 personnes représentant les communautés locales, les responsables sectoriels, la société civile, le secteur privé, les autorités régionales et locales, les organismes environnementaux, des Universités et des institutions de recherche, des organismes non gouvernementaux (ONG) œuvrant pour l’environnement, des politiques, des éléments de la société civile et du secteur privé, des autorités traditionnelles, des communautés de base concernées, des services techniques déconcentrés, des projets et des programmes présents sur les terrains, ainsi que les partenaires techniques et financiers du pays… ont été consultées.

Des consultations supplémentaires au niveau national sont conduites actuellement, et concernent le CC-PTF, la Société civile, Opérateurs / secteur privé, Universitaires et chercheurs, La Primature, la justice et les forces de l’ordre et le groupe SIMIRALENTA.

Le recueil des informations entre autres, la typologie des pressions sur les forêts ou la dynamique de la déforestation, la collecte des propositions d’orientations ainsi que les lignes d’action pour un mécanisme REDD réussi, est nécessaire pour la R-PP.

Au terme de ces différentes consultations, que cet atelier national, regroupant plus d’une centaine de participants, est conduit pour superviser la finalisation du document R-PP en assurant l’intégration des données et informations issues des consultations, pour valider le document produit et de la présenter au niveau national.

Le CT-REDD est co-présidé par la DGF et l’ONE, et a pour membre les institutions suivantes : Les ministères (Ministère Environnement et Forêts ; Ministères Agriculture, Energie, Mines, Décentralisation et Aménagement du Territoire, Transports, Industrie, Affaires étrangères) ; Les agences et ONG nationales ONE, MNP, ONESF, ESSA-Forêts, SAGE ; les fondations (Tany Meva, FAPBM) ; Les partenaires techniques et financiers (CI, WWF, WCS, GTZ-PGME, Intercooperation, Banque Mondiale, PNUD, USAID, Care), et la société civile (Simiralenta ou approche genre).


Des partenaires techniques et financiers

Tags:
Mise à jour le Jeudi, 29 Juillet 2010 10:33
 

.:: ONE : Office National pour l'Environnement : 2012 ::.