TBE - Région Boeny

La « situation » des indicateurs est établie par comparaison de la valeur observée de l’indicateur à la valeur de référence (cf. tableaux synthétiques). Ainsi elle s’interprète de la façon suivante :

  • Le voyant bleu (efforts à poursuivre) signale soit une situation relativement meilleure par rapport à la valeur de référence soit une évolution vers une meilleure situation. Cet état ou évolution mérite donc d’être soutenu.
  • Le voyant rouge (alarmante) signale une situation qui risque de basculer vers une situation de dégradation de l’environnement. Une attention particulière aux faits suivis par les indicateurs est donc nécessaire pour éviter ce basculement.
  • Le voyant noir (critique) signale une situation grave (dégradation avancée et/ou irréversible, pression et menace importantes ou réponses largement insuffisantes) qui nécessite des actions immédiates et en profondeur.

Indicateurs

Les indicateurs de force motrice (Driver)
Les indicateurs de pression
Les indicateurs d'état
Les indicateurs d'impact
  • B4.1 - Nombre d’espèces de faune et de flore atteint de maladies
  • B4.3 - Taux de régénération par espèce
  • B4.6 - Période / durée de migration par espèce par an
Les indicateurs de réponse
Les indicateurs de force motrice (Driver)
Les indicateurs de pression
Les indicateurs d'état
Les indicateurs d'impact
Les indicateurs de réponse
Les indicateurs de force motrice (Driver)
Les indicateurs de pression
Les indicateurs d'état
Les indicateurs d'impact
Les indicateurs de réponse
Les indicateurs de force motrice (Driver)
Les indicateurs de pression
Les indicateurs d'état
Les indicateurs d'impact
  • O4.2 - Superficie des rizières non irriguée
  • O4.4 - Nombre de conflits d'usage de l'eau
  • F2.8 - Rendement moyen des principales cultures
  • T4.4 - Prolifération des vecteurs de maladie
  • T4.5a - Taux de morbidité vue en consultation externe des maladies climato-sensibles
  • T4.5c - Taux de morbidité des maladies liées à l'Eau, Assainissement et Hygiène (EAH)
  • T4.5d - Taux de morbidité des maladies à transmission vectorielle
Les indicateurs de réponse
Les indicateurs de force motrice (Driver)
Les indicateurs de pression
Les indicateurs d'état
Les indicateurs d'impact
Les indicateurs de réponse
  • C5.1 - Nombre de mesures de prévention contre les cyclones, sècheresses, inondations
  • C5.2 - Nombre de sites d'accueil pour faire face aux catastrophes naturelles
  • C5.3 - Nombre d’action de sensibilisation sur la prévention cyclonique/inondation
  • C5.4 - Pourcentage des communes disposant du système d’alerte précoce, de comité de gestion des catastrophes, de plan de préparation aux urgences
  • C5.5 - Existence de Systèmes d’Alertes Précoces multirisques considérant prioritairement les cyclones, les inondations, la sécheresse et la surveillance sanitaire
  • C5.6 - Nombre de campagnes intensives de sensibilisation et de conscientisation sur les effets néfastes des Changements Climatiques
  • C5.7 - Nombre de Projets mis en œuvre dans le cadre du Convention des Nations Unies sur les Changements Climatiques ou CNUCC (inclut la REDD ou Réduction des Emissions dues à la Déforestation et à la Dégradation des forêts)
  • T5.11 - Nombre de prise en charge des malades par l'Etat ou le secteur privé
  • T5.12 - Pourcentage d'épidémies par situation d'urgence détectées et contrôlées respectivement dans le délai de deux semaines de leur survenue et de détection
  • T5.13 - Proportion des bâtiments et infrastructures en formations sanitaires ou FS détruits ou dégradés suite aux aléas climatiques
  • T5.14 - Proportion d’agents de santé ayant bénéficié des séances d’information et de formation sur la santé et le Changement Climatique
  • T5.15 - Proportion de Centre de Santé de Base ou CSB utilisant le SMS/tablettes pour l’alerte précoce
  • T5.16 - Proportion de Services de districts de santé publique ou SDSP disposant d’un système de surveillance et d’alerte précoce en climat et santé fonctionnelle
  • T5.17 - Proportion des formations sanitaires équipées en infrastructures en Eau, Assainissement et Hygiène ou EAH
  • T5.18 - Proportion des formations sanitaires para-cycloniques
  • T5.19 - Nombre de cas d'initiative à la participation, concession, responsabilité existante (réseaux structurants)
Les indicateurs de force motrice (Driver)
Les indicateurs de pression
Les indicateurs d'état
  • U3.1 - Ratio de réseaux d’assainissement fonctionnels / non fonctionnels
  • U3.2 - Pourcentage d’habitats respectant les normes
  • U3.3 - Superficie des zones marécageuses
  • U3.4 - Nombre de plans d'eau en milieu urbain
  • U3.5 - Nombre de plaintes sur les nuisances sonores
  • U3.6 - Nombre de plaintes sur les nuisances olfactives
  • U3.7 - Qualité de l’air
  • U3.8 - Pourcentage de déchets non collectés
  • U3.10 - Superficies inondées
  • U3.11 - Fréquence de coupure d'électricité
  • U3.12 - Durée de disponibilité d'électricité
  • T4.5a - Taux de morbidité vue en consultation externe des maladies climato-sensibles
Les indicateurs d'impact
  • T4.5b - Taux de morbidité des maladies respiratoires
  • T4.5c - Taux de morbidité des maladies liées à l'Eau, Assainissement et Hygiène (EAH)
  • T4.5d - Taux de morbidité des maladies à transmission vectorielle
Les indicateurs de réponse
Description
Superficie : La Région Boeny couvre une superficie de 30504 km2 (Source : SRAT Région Boeny, 2016).
Localisation : La Région Boeny est délimitée au Nord par la Région Sofia, à l’Est par la Région Betsiboka et au Sud par la Région Melaky.
Population : La population compte 1 198 210 habitants en 2015 (Source : SRAT Région Boeny, 2016)
Districts : Mahajanga (chef-lieu de Région), Mahajanga II au Nord, Soalala à l’extrême Sud-Ouest, Mitsinjo à l’Ouest et Marovoay au Centre-Sud et Ambato Boeny à l’Est.
Nombre de Communes : 46
- Ambato Boeny : 12 communes
- Mahajanga I : 1 commune
- Mahajanga II : 9 communes
- Marovoay : 13 communes
- Mitsinjo : 7 communes
- Soalala : 4 communes
Nombre de Fokontany : 502
Principales ethnies : La population de la Région est composée d’ethnies et de races disparates notamment dans les grands centres urbains telle que Mahajanga ville et Marovoay. Toutefois la prédominance de l’ethnie Sakalava sur les zones côtières est plus marquée, ainsi que celle des immigrants de hautes terres dans la partie centrale à Marovoay et Ambato Boeny.
Version PDF :